Affichage des articles dont le libellé est César. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est César. Afficher tous les articles

jeudi 5 mai 2016

L'AMOUR GREC VU PAR LES POLITIQUES ANCIENS


Eschine, Démosthène, Cicéron, César, Marc Aurèle

Eschine, copie romaine d'un original grec.


TABLE DES AUTEURS ANCIENS


ESCHINE D'ATHÈNES (vers -390/-314), homme politique grec puis professeur de rhétorique,

Discours : Bibliotheca Teubneriana, Collection Budé, Loeb Classical Library :
Contre Ctésiphon : 162 : Démosthène aurait vécu avec un jeune homme.
Contre Timarque, [-346] : 9-11 : exigences morales du législateur vis-à-vis des pédagogues ; 12 : gymnases interdits aux adultes ; 13-16 : répression de la prostitution et des violences ; 19-20 : celui qui s'est prostitué ne pourra pas devenir archonte ; 21 [loi relative à ceux qui se sont prostitués] ; 41-42 : Timarque se vendit à Misgolas [cité par Athénée] ; 52 : Timarque accusé d'être un prostitué ; 119-120 : Timarque s'étant prostitué n'a pas le droit de s'adresser au peuple en assemblée ; 135 : [Eschine] a souvent été éraste ; 136 : je ne nie pas avoir été érotique [cité par K. J. Dover] ; 137 : être amoureux de ceux qui sont beaux et chastes est l'expérience d'une âme généreuse [cité par Georges Hérelle] ; 138-139 : nos ancêtres ont interdit les palestres et l'amour des garçons aux esclaves ; il n'est pas interdit à l'homme libre de s'unir à un garçon ; 139 : l'amant doit se contrôler tant que le garçon est incapable de discernement [cf Platon, Banquet] ; 142 : Homère a passé sous silence l'amour d'Achille et de Patrocle [reproche repris par Roger Peyrefitte] ; 143 : c'est par amour qu'Achille a agi ; 155 : beaucoup de ceux qui ont été aimés pour leur beauté ne sont jamais tombé sous le coup de l'accusation portée contre Timarque.

Sur l'ambassade infidèle : 99 : Démosthène surnommé Battalos [derrière] ; 166 : l'éros véritable ne saurait aller de pair avec la perversité ; 179 : Démosthène, homme sans virilité et qu'on prendrait pour une femme.


DÉMOSTHÈNE (-384/-322), orateur et homme politique grec, exact contemorain d’Aristote (-384/-322),

Ambassade, Collection Budé, Loeb Classical Library : 233, 280, 287.

Contre Androtion, Collection Budé, Loeb Classical Library :
Argument, 10 : Androtion, qui s'était prostitué, aurait dû s'abstenir de toute activité politique ; 61-62 :
il mettait en cause la vie privée des citoyens ; 73 : il avait fait un trafic de son corps.

Contre la loi de Leptine, Collection Budé, Loeb Classical Library :
18 ; 29 : privilège des descendants d'Harmodios et d'Aristogiton ; 127 ; 159 ; 160.

Contre Midias, Collection Budé, Loeb Classical Library :
47 : loi réprimant l'outrage [hybris] fait à un garçon, une femme ou un homme [cité par J. Potter].
Érotique, Collection Budé, Loeb Classical Library :
4 : les relations ne sont pas vertueuses ou déshonnêtes d'une manière absolue ; 12 : la mollesse détruit
la grâce ; 20 : à Épicrate : personne n'est frustré de tes faveurs quand elles sont compatibles avec la justice et la morale.
Lettres, Collection Budé, Loeb Classical Library :
4, 11 : Théramène est l'ami de Pausanias le prostitué.


CICÉRON (-106/-43), écrivain et philosophe stoïcien,

Correspondance, Collection Budé, LCL :
Ad familiam, VIII, 12, septembre -50 : ils ont l'incroyable effronterie de me faire assigner aux termes de la loi Scantinia ; 14 : août -50 : Drusus juge en vertu de la loi Scantinia.

Du destin, Collection Budé, Loeb Classical Library :
V, 10 : Socrate adonné aux femmes ? On dit qu'Alcibiade éclata de rire.

Les devoirs : Collection Budé, Loeb Classical Library :
I, 40 : Sophocle et le beau garçon : Périclès lui conseille de garder la chasteté dans ses regards [cité par Montaigne].

Discours, Collection Budé, Loeb Classical Library :
Pour Caelius : 6 : médisances sur ses mœurs ; 30 : Caelius traité d'impudique.
Catilinaires : II, iv, 7-8 : débauches criminelles, amours honteuses ; x, 22 : amis de Catilina en tuniques à manches longues ; 23 : jouvenceaux dressés à inspirer l'amour.
Pour L. Flaccus : XXI, 51 : Décianus avait plaisir à voir l'adolescent Lysianas nu.
Pour Milon : 55 : Clodius ne manquait jamais de se faire suivre par des courtisanes, des exolètes, des putes ; 89 : un homme efféminé.
Philippiques :
II, 18 ; 44-47 : vices de Marc-Antoine et de Curio dans leur jeunesse ; unis dans un mariage [matrimonium] stable et régulier [cité par J. Boswell qui l’interprète comme une remarque sarcastique] ; Marc-Antoine était soumis au pouvoir de Curio.
III, v, 12 : ne pas être asservi à un homme infâme, sans pudeur, efféminé ; vi : -Marc-Antoine aurait calomnié les mœurs de César.
XI, iv, 9-10 : turpitude et excès de Marc-Antoine.
Pour Plancius : 30 : tu l'appelles bimaritum, imaginant ainsi un mot et non seulement une accusation [cf Ausone] ; tu prétends qu'il a emmené un homme avec lui dans sa province ; ce n'est pas une accusation, mais un mensonge gratuit joint à une insulte; 86 : efféminement de Clodius.
Pour Sestius : VII, 16 : commerce scandaleux [flagitiis] de P. Clodius avec ses frères [cité par J. Bentham]
Contre Verres : II,ii,192 : personne de plus masculin parmi les femmes et de plus efféminé chez les hommes.

Laelius De l'amitié, Collection Budé, Loeb Classical Library :
VIII, 26 : le mot amiticia provient du mot amor ; 27 : l'amour est à la source de l'amitié [cf Tusculanes].
XXVII, 101 : une fois vieux, nous trouvons l'apaisement dans l'affection des adolescents.

De la nature des dieux, Loeb Classical Library :
I, xvi, 42 : désirs licencieux des dieux, leurs unions avec des êtres humains ; xxviii, 79 : Alcée admire un grain de beauté sur le poignet de son petit ami [puer].

De l'orateur, Collection Budé, Loeb Classical Library :
II, lxiii, 256 : paranomase de Caton : « si tu es du devant et du derrière [si tu et adversus et aversus es » ; cité par Forberg].

République, Bibliotheca Teubneriana, Collection Budé, Loeb Classical Library :
IV, iii, : [à Sparte] l'opprobre était sur les adolescents s'ils n'avaient pas d'amateurs [cité par Servius, Schopenhauer et Paul Gide] ; 4 : Scipion : les exercices absurdes des gymnases ; amour des hommes libres permis en Élide et à Thèbes ; amour des jeunes permis sauf le stupre chez les Lacédémoniens ; ils permettent de s'embrasser et de dormir ensemble, avec un manteau entre les deux. ; Laelius : tu ne mentionnes pas ton cher Platon.

Des termes extrêmes des bien et des maux [De finibus], Collection Budé, Loeb Classical Library :
Des fins, III, vi, 20 : les choses contraires à la nature doivent être rejetées.
De la nature de l'homme, V, xii, 35 : les mouvements brusques des hommes efféminés [mollis] sont contre la nature.

Tusculanes, Bibliotheca Teubneriana, Collection Budé, Loeb Classical Library :
I, xxvi : rapt de Ganymède à cause de sa beauté, selon Homère [cité par Augustin]
Tusculanes, IV, xxxiii, 70 : Qu'est-ce que cet amour d'amitié [amor amiticiae] ? Cette pratique est née dans les gymnases des Grecs ; Ennius : la nudité est à l'origine de cette débauche [cité par Naigeon] ; 71 : l'amour des femmes, que la nature concède davantage ; les poètes font le récit du rapt de Ganymède ; qui ne comprend le discours et le désir de Laïos dans la pièce d'Euripide ? [Chrysippe ; passage souligné par Félix Buffière] ; Alcée a écrit sur l'amour des jeunes ; toute la poésie d'Anacréon est amatoria ; écrits d'Ibycus ; xxxiv, 72 : les philosophes paraissent au débat ; reproche de Dicéarque [élève d'Aristote] à Platon ; définition stoïcienne de l'amour : tendance à se lier d'amitié à partir d'un idéal de beauté [relevé par Montaigne et Nietzsche].
V, vii, 20 : le roi de Perse Xerxès offre un prix pour l'invention d'une volupté nouvelle [cité par Montaigne] ; xx,
58 : liaisons amoureuses de Denys l'Ancien [tyran de Syracuse] avec des adolescents, more Graeciae [cité par John Lauritsen et C. A. Williams] ; xx, 60 : Denys fit tuer un adolescent qu'il aimait passionnément, parce qu'il avait ri à une plaisanterie.


CÉSAR (-101/-44), général et homme d'État romain,
Guerre des Gaules, Collection Budé, Loeb Classical Library :

VI, 21 : connaître la femme avant l'âge de 20 ans était honteux chez les Germains [cité par J.-J. Rousseau].


MARC AURÈLE (121/180), philosophe d'expression grecque, empereur romain,

Pensées, Bibliotheca Teubneriana, Collection Budé, Loeb Classical Library, GF :
I, 16 : avait appris de son père adoptif à faire cesser en lui les amours pour les jeunes gens.