mardi 18 octobre 2016

CES PETITS GRECS...

TABLE DES CCL ET QUELQUES AUTEURS

Aristote, marbre, copie de l'époque impériale (Ier ou
IIe siècle) d'une sculpture en bronze faite par Lysippe


Mes publications antérieures sur papier en auto-édition :

Tableau synoptique de références à l'amour masculin : auteurs grecs et latins
1986
ISBN 2-86254-013-7

repris et augmenté dans

Ces Petits Grecs ont un faible pour les gymnases : l'amour masculin dans les textes grecs et latins
1988
ISBN 2-86254-015-3

Ce corpus revu est en cours de mise en ligne (voir les liens des noms d'auteurs).

Télécharger gratuitement une version intermédiaire

Introduction : Constantes et trajectoires


Côté femmes :

Sandra Boehringer, L'Homosexualité féminine dans l'Antiquité grecque et romaine,  Paris : Les Belles Lettres, 2007 ; collection d'études anciennes, série grecque.



* * * * *


ABBON DE ST GERMAIN DES PRÉS // ACHILLE TATIUS D'ALEXANDRIE // ADAMANTIUS // AELRED DE RIEVAUX // AGATHIAS // ALAIN DE LILLE // ALBERT LE GRAND // ALCÉE DE MYTILÈNE // ALCIPHRON //ALCUIN // ALEXANDRE DE HALES // ALEXANDRE NECKAM // ALTERCATION ENTRE GANYMÈDE ET HÉLÈNE // ALVARUS PELAGIUS // AMBROISE // AMMIEN MARCELLIN // ANACRÉON // ANSELME DE CANTORBERY // ANSELME DE LAON // ANTHOLOGIE GRECQUE // ANTONINUS LIBERALIS // APOLLONIOS DE RHODES // APULÉE // ARISTIDE // ARISTOPHANE // ARISTOTE // pseudo-ARISTOTE 1 // pseudo-ARISTOTE 2 // ARNOBE // ARTÉMIDORE D'ÉPHÈSE // ATHANASE D'ALEXANDRIE // ATHÉNAGORAS // ATHÉNÉE DE NAUCRATIS // AUGUSTIN // pseudo-AUGUSTIN // AULU-GELLE // AURÉLIUS VICTOR // pseudo-AURÉLIUS VICTOR // AUSONE // AVITUS.

Les plus importants de ces 39 auteurs ou textes semblent être :
Achille Tatius pour son roman, Leucippé et Clitophon, comportant quelques personnages que l'on peut aujourd’hui décrire comme homosexuels.
Albert le Grand, pour sa définition clairement homosexuelle (hommes comme femmes) de sodomia, ce qui contredit définitivement la thèse constructiviste absurde selon laquelle l'identité homosexuelle et la notion d'homosexualité seraient apparus en 1868 avec le mot allemand homosexual, néologisme longtemps attribué par les mêmes à un psychiatre...

Dans l'Altercation, Ganymède considère que seuls les paysans devraient s'adresser aux femmes.
Mais pour Anselme de Laon, coucher avec un mâle est une injure à la raison.
Aristophane, pour ses comédies Les Cavaliers, Les Nuées et Les Oiseaux, entre autres.
Aristote, surtout Politique, livres II et V, et Ethique à Nicomaque, où se trouve une recherche sur l'origine des amours masculines : nature ou habitude ? ; par ailleurs Aristote avait attentivement observé l'homosexualité animale, ce qui aurait été impossible sans la notion d'homosexualité.
Athénée, notamment le célèbre livre XIII des Sages attablés, ou il nous dit que " beaucoup préfèrent les amours de garçons aux liaisons féminines "...


BASILE DE CÉSARÉE // BAUDRI DE BOURGUEIL // BÈDE LE VÉNÉRABLE // BENOÎT DE NURSIE // BERNARD DE CLAIRVAUX // BERNARDIN DE SIENNE // BIBLIOTHEQUE D'APOLLODORE // BION // BONAVENTURE // BURCHARD DE WORMS.

À noter parmi ces 10 auteurs ou texte :
Bernardin, qui décrit de façon étonnamment moderne (avec une préfiguration du coming out) une évolution en six étapes de la personnalité homosexuelle,
Burchard qui indique les pénitences alors encourues.


CALLIMAQUE // CALVUS // CAPITULAIRES DES ROIS DES FRANCS // CARMINA PRIAPEA // CATHERINE DE SIENNE // CATULLE // CÉLIUS AURÉLIEN // CÉSAR // CICÉRON // CLÉMENT D'ALEXANDRIE // CODE // COLOMBAN // COLUMELLE // CONCILES ET SYNODES // CONSTITUTIONS APOSTOLIQUES // CORPUS GLOSSARIORUM LATINUM // CYPRIEN DE CARTHAGE.

17 auteurs ou œuvres anonymes. Cicéron : Discours, avec l'usage politique de l'accusation d'homosexualité ; République et Tusculanes (interrogation sur la nature de cet amour d'amitié) ; Clément d'Alexandrie (Le Pédagogue et Exhortations aux Grecs) est également un auteur majeur pour la question. Dans les Capitulaires, l'empereur chrétien Charlemagne établit la peine de mort pour les luxures sodomitiques (année 803).

Le Concile de Naplouse (1120) recommandait de brûler l'adulte sodomitique, actif ou passif. Un peu plus tard, on sera plus indulgent pour les clercs.


DÉMOCRITE // DÉMOSTHÈNE // DENIS D'HALICARNASSE // DIDACHÉ // DIGESTE // DINARQUE // DIODORE DE SICILE // DIOGÈNE LAËRCE // DION CASSIUS // DION DE PRUSE (ou CHRYSOSTOME) // DONAT // DOUBLES DITS.

12 auteurs ou textes. Dans les Vies de Diogène Laërce, premier Bottin de l'amour masculin (sauf erreur), voir notamment les livres II (les Socratiques et leurs disciples) et IV (l'Académie) à VII (les Stoïciens). Selon Démocrite, " Éros est légitime quand il poursuit sans excès les belles choses ".


ÉLIEN // ENNODIUS // ÉPICTÈTE // ÉPICURE // ÉPIPHANE DE SALAMINE // ÉPITRE DE BARNABÉ // ESCHINE D'ATHÈNES // ESCHYLE // ÉSOPE // EUNAPE DE SARDES // EURIPIDE // EUSÈBE DE CÉSARÉE // ÉVAGRE LE SCOLASTIQUE.

13 auteurs ou textes. À noter le discours Contre Timarque d'Eschine. Dans les Histoires variées, Élien attribue à Laïos l'invention de l'amour des garçons. Eusèbe de Césarée note que Moïse prescrit le contraire de Platon quand il punit la pédérastie dans le Lévitique.


FESTUS // FIRMICUS MATERNUS // FLETA.

3 auteurs ou texte. Firmicus (pour sa liste de couples grecs célèbres, encore un indice de la notion d'identité homosexuelle masculine) seul auteur notable ici.


GALIEN // GAUTIER DE CHÂTILLON // GERSON // GILLES DE CORBEIL // GIRALDUS DE CAMBRIE // GRATIEN // GRÉGOIRE DE NYSSE // GRÉGOIRE DE TOURS // GRÉGOIRE LE GRAND // GRÉGOIRE III // GRÉGOIRE IX // GUIBERT DE NOGENT.

12 auteurs.
GERSON (1363-1429), théologien et mystique : "La quatrième partie du péché contre nature est si des hommes ont compagnie les uns des autres au fondement ou ailleurs. Ou les femmes les unes des autres par détestables et horribles façons qui ne se doivent nommer ni écrire ; ou les hommes des femmes, en lieux non naturels."
Le pape Grégoire le Grand (vers 540-604) évoque la peine du feu qui ne sera systématiquement appliquée en Europe qu'à partir du XIIIe siècle. Voir ma note sur les procès de sodomie.


HELGAUD // HENRI DE CLAIRVAUX // HÉRACLITE (l'érudit du 1er siècle) // HÉRODIEN // HÉRODOTE // HÉSIODE // HÉSYCHIUS D'ALEXANDRIE // HILDEBERT DE LAVARDIN // HINCMAR DE REIMS // HIPPOCRATE // HIPPOLYTE DE ROME // HISTOIRE AUGUSTE // HOMÈRE // HORACE // HORAPOLLON // HYGIN // HYMNES HOMÉRIQUES // HYPÉRIDE.

18 auteurs ou textes. Homère (le plus ancien auteur européen) pour l'histoire de Jupiter et Ganymède, et pour celle d'Achille et Patrocle – et Horace, qui disait éprouver des passions pour mille filles, mille jeunes garçons, sont évidemment très importants.


IBYCOS // INSTITUTIONS // ION DE CHIOS // ISOCRATE.

Les Institutions appartiennent au Corpus Juris Civilis romain.


JACQUES DE VITRY // JACQUES DE VORAGINE // JAMBLIQUE // JEAN CASSIEN // JEAN CHRYSOSTOME // JEAN DAMASCÈNE // JEAN DE SALISBURY // JÉRÔME // JOSÈPHE FLAVIUS // JULIEN L'APOSTAT // JUSTIN // JUVÉNAL.

12 auteurs. On peut noter la Correspondance de Jérôme (adultère ou sodomite, le mari reste le mari) et surtout les Satires de Juvénal (livres II et IX).


LACTANCE // LETTRE D'ARISTÉE // LIBANIOS // LONGUS // LUCAIN // LUCIEN DE SAMOSATE // pseudo-LUCIEN // LUCILIUS // LUCRÈCE // LYSIAS.

10 auteurs ou texte. Se détachent le discours Contre Silvanus de Libanios et les Amours du pseudo-Lucien. Noter chez Longus la caractérisation de Gnathon comme "pédéraste par nature", dans son roman Daphnis et Chloë ; encore un indice de la notion d'identité homosexuelle bien antérieure au XIXe siècle franco-allemand.


MACROBE // MALALAS // MARBODE DE RENNES // MARC AURÈLE // MARTIAL // MAXIME DE TYR // MÉLÉAGRE // MINUCIUS FELIX // MOSCHOS // pseudo-MOSCHOS // MUSONIUS RUFUS.

11 auteurs. Voir les Épigrammes de Martial, notamment les livres II, III, VI et XI.


NÉPOS // NICÉPHORE CALLISTE XANTHOPOULOS // NICOLAS DE CLÉMANGES // NONIUS MARCELLUS // NONNOS DE PANOPOLIS // NOVELLES.

6 auteurs ou texte.


ORACLES SYBILLINS // ORDÉRIC VITAL // ORIGÈNE // OROSE // OVIDE.

5 auteurs ou texte. Voir l'histoire d'Orphée dans le livre X des Métamorphoses d'Ovide. Ovide fut probablement lu par l'apôtre Paul ; on trouve dans les Métamorphoses, VII, 20 : " La passion me conseille une chose, la raison une autre. Je vois le bien et je l'approuve, et c'est au mal que je me laisse entraîner. " Et dans les Épîtres aux Romains de Paul, VII, 15 : " Mes actes je ne les reconnais pas, car ce que je veux je ne le pratique pas, mais je fais ce que je déteste. " Déjà dans Euripide, Médée, vers 1077-80 : "Je succombe à mes maux. Oui, je sens le forfait que je vais oser ; mais la passion l'emporte sur mes résolutions, et c'est elle qui cause les pires maux aux humains." (paroles de la mère qui va tuer ses enfants) ; Sénèque, Phèdre, autour du vers 373 à propos de son amour coupable, et ailleurs... Paul était un personnage cultivé - il lisait Euripide (mais il ne cite pas ce passage).


PARMÉNIDE // PARTHÉNIOS // PAUL (l'apôtre) // pseudo PAUL // PAUL (le juriste) // PAUL ÉVERGETINOS // PAUSANIAS // PÉNITENTIEL ROMAIN // PERSE // PÉTRONE // PHANOCLÈS // PHÈDRE // PHILON D'ALEXANDRIE // pseudo-PHILON // PHILOSTRATE // pseudo-PHOCYLIDE // PIERRE DAMIEN // PIERRE LE CHANTRE // PINDARE // PISANDRE DE CAMIRUS // PLATON // PLAUTE // PLINE L'ANCIEN // PLINE LE JEUNE // PLOTIN // PLUTARQUE // pseudo-PLUTARQUE // POLEMON // POLLUX // POLYBE // POLYEN // PORPHYRE // PROCOPE DE CÉSARÉE // PRODICOS DE CÉOS // PROPERCE // PRUDENCE // PTOLÉMÉE.

35 auteurs. Il est souhaitable de connaître le Satyricon, roman de Pétrone, et son célèbre personnage Giton ; ce roman inspira Baudelaire et Verlaine, fut énormément admiré par Nietzsche. Le Banquet ou Symposium de Platon, trop mal compris, est incontournable. Voir aussi le Dialogue sur l'amour de Plutarque, les Épîtres de Paul et les considérations astrologiques de la Tétrabible de Claude Ptolémée : "explications" de la pédérastie stricto sensu, de la bisexualité, de l'androphilie.
Dans le théâtre de Plaute, cette question proustienne : "prends-tu tout le monde pour des cinèdes parce que tu l'es ?" révélatrice pour la question de l'identité, tout comme le vocabulaire de Plutarque, et très gênante pour les constructivistes.


QUINTE-CURCE // QUINTILIEN // PSEUDO-QUINTILIEN.

Voir De l'Institution oratoire, de Quintilien, livres I et II.


RABAN MAUR // RAGUEL // RAOUL GLABER // REGINO DE PRUM // RICHARD DE DEVIZES // RUPERT DE DEUTZ.

6 auteurs. Voir les Histoires de son temps de Raoul Glaber pour la corruption des Francs par les Auvergnats.


SALLUSTE // SALVIEN // SÉNÈQUE LE PÈRE // SÉNÈQUE LE JEUNE // SERVIUS // SEXTUS EMPIRICUS // DE SODOMA // SOPHOCLE // SOUDA // SPARTIANUS // STACE // STOBÉE // STRABON // STRATON DE SARDES // SUÉTONE.

15 auteurs ou textes. A retenir : le grand Sénèque le Jeune, les Esquisses de Sextus (quelques passages dans les livres I et III) et bien sûr la Vie des douze Césars de Suétone (10 sur 12 ...).


TACITE // TATIEN // TÉRENCE // TERTULLIEN // TESTAMENT DES DOUZE PATRIARCHES // THÉOCRITE // THÉODORET DE CYR // THÉODOSE // THÉODOSE II // THÉODULFE D'ORLÉANS // THÉOGNIS DE MÉGARE // THÉOPHANE LE CONFESSEUR // THOMAS D'AQUIN // THUCYDIDE // TIBULLE // TIMÉE // TITE-LIVE // TRAITÉ DE PHYSIOGNOMONIE.

18 auteurs ou textes. À noter les poésies de Théocrite et de Théognis de Mégare (notamment le livre II), le Second statut diocésain de Théodulfe d'Orléans (pour l'égalité des "crimes" commis entre femmes avec ceux commis entre hommes) et le livre XXXIX de l'Histoire de Rome de Tite-Live.


VALÈRE MAXIME // VINCENT DE BEAUVAIS // VIRGILE // VULGATE (Bible en latin).

Noter évidemment les Bucoliques de Virgile ; la seconde églogue, traduite en français en 1543, raconte l'histoire d'Alexis et de Corydon.


XÉNOPHON D'ATHÈNES // XÉNOPHON D'ÉPHÈSE // XILIPHINOS LE JEUNE .

Voir en particulier le Banquet de Xénophon d'Athènes.


YVES DE CHARTRES.

Sa correspondance, citée par John Boswell, informe sur l'homosexualité à Tours et à Orléans. Condamnation dans ses Décrets.


ZÉNODOTE D'ÉPHÈSE // ZOSIME.

* * * * *

« Le domaine des amours masculines a bien pu être "libre" dans l'Antiquité grecque, beaucoup plus en tout cas qu'il ne l'a été dans les sociétés européennes modernes; il n'en demeure pas moins que l'on voit se marquer très tôt des réactions négatives intenses et des formes de disqualification qui se prolongeront longtemps. »
Michel Foucault (1926-1984), L'Usage des plaisirs, (Gallimard, 1984), Introduction, 2, 3.
« L'homme a toujours été pareil à lui-même et nous pouvons en connaître autant sur lui en lisant les auteurs de la Grèce que ceux d'une autre époque. Il n'a pas évolué. »CIaude Lévi-Strauss, Le Figaro, 26 juillet 1993.

Une recherche de constantes perdurant entre l'Antiquité classique et notre temps ne peut donner de bons résultats que si elle s'effectue à partir d'un corpus de textes le plus grand possible ; c'est la "chasse de Pan" du philosophe anglais Francis Bacon. Ramsay MacMullen et Craig A. Williams, notamment, ont déploré que certains, tel le Français Paul Veyne, tirent des conclusions à partir de quelques auteurs seulement – moins d'une dizaine. J’ai recensé environ 255 auteurs, recueils ou textes anonymes, latins et grecs, pour l'Antiquité classique et le Moyen-Âge occidental : parmi lesquels ceux que citaient des auteurs comme Érasme, Montaigne, Montesquieu, Voltaire, Chateaubriand, Vigny, Paul et André Gide (père et fils) ; j’indique ci-dessous les références de quelques travaux érudits plus ou moins récents non mentionnés par Thomas K. Hubbard en 2003 :

F. Jacobs, "Leben und Kunst der Alten II", Vermischte Schriften, 1829.
H. Hössli, Eros - Die Männerliebe der Griechen, ihre Beziehungen zur Geschichte, Erziehung, Literatur und Gesetzgebung aller Zeiten, 1836-1838.
M. H. E. Meier, "Päderastie", Encyclopädie der Widdenschaften und Kunst, volume 9, 1837 ; traduction française 1930 [Hérelle], rééditée en 1952 et 1980.
P. Van Limburg Brouwer, "L'amour des mâles", Histoire de la civilisation morale et religieuse des Grecs, tome 4, 1838.
W. A. Becker, "Die Knabenliebe", Charikles, Bilder altgriechischer Sitte, 1840. Mentionné par André
Gide dans la note manuscrite γ 885-91 comme étant « un recueil de renseignements »
J. A. Symonds, A Problem in Greek Ethics, 1883.
N. Blondeau et F. Noël, Dictionarium eroticum latino-gallicum, I. Liseux, 1885.

Edward Carpenter, IOLÄUS - An Anthology of Friendship, 1902, 1906, 1915.


Raoul Vèze [J. Hervez], Le Baiser en Grèce, 1908
Anonyme, Le Livre d'Amour des Anciens, Bibliothèque des Curieux, 1911, 1928.
Thierry Sandre [Ch. Moulié], Le Treizième livre d’Athénée, 1924.
M. H. E. Meier, "Päderastie", Encyclopädie der Widdenschaften und Kunst, volume 9, 1837 ;
traduction française 1930 [Georges Hérelle], rééditée en 1952 et 1980.
M. H. E. Meier / L. R. de Pogey-Castries [Georges Hérelle], Histoire de l'amour grec, 1930, 1952,
1980.
Marc Daniel [Michel Duchein], Des Dieux et des garçons. Étude sur l’homosexualité dans la mythologie grecque, Paris : Arcadie, 1968.
Daniel Guérin, "Plutarque et l’amour des garçons", Dialogues homophiles, n° 2, mars 1976.
K.J. Dover, Greek Homosexuality, London : 1978, 1980, 1989. Traduction française : Homosexualité grecque, 1982.
John Boswell (1947-1994), Christianity, Social Tolerance and Homosexuality - Gay People in Western Europe from the Beginning of the Christian Era to the Fourteenth Century, Chicago : 1980, 1981.
Michel Foucault, Histoire de la sexualité, tome 1, Paris : Gallimard, 1976, 1984.
Michel Foucault, Histoire de la sexualité, tomes 2 et 3, Paris : Gallimard, 1984.
P. J. Payer, Sex and the Penitentials - The Development of a sexual Code, 1984.
Bernard Sergent, L'Homosexualité dans la mythologie grecque, Paris : Payot, 1984 ; Homosexuality in Greek Myth, 1986.
Bernard Sergent, L'Homosexualité initiatique dans l'Europe ancienne, Paris : Payot, 1986.
E. Cantarella, Secondo natura : La bisessualità nel mondo antico, 1988 ; Bisexuality in the Ancient World, 1992.
K.J. Dover, Aristophane’s Speech in Plato’s Symposium, in Collected papers, 1988 [1966].
John Boswell (1947-1994), " Revolutions, Universals, and Sexual Categories ", in Martin Duberman, Martha Vicinus and George Chauncey, Jr., Hidden from History: Reclaiming the Gay and Lesbian Past, 1989.
William Poole, " Male Homosexuality in Euripides ", in A. Powell, ed., Euripides, Sexuality and Women,
1990.
William A. Percy III, Pederasty and Pedagogy in Archaïc Greece, Urbana : 1996.
Mark. D. Jordan, The Invention of SODOMY in Christian theology, 1997.
Florence Dupont et Thierry Éloi, L’Érotisme masculin dans la Rome antique, 1998, 2001.

Thomas K. Hubbard, Homosexuality in Greece and Rome. A Sourcebook of Basic Documents, University of California Press, 2003. La bibliographie imposante de cet ouvrage, pages 533-547, rend
inutiles les mentions de notre version précédente, sauf quelques cas particuliers (et indications de traductions françaises ou étrangères) que nous avons conservés ci-dessus, comme l’identification de Pogey-Castries = Georges Hérelle, identité inconnue de Hubbard en 2003.

Charles-Raphaël Payeur, SODOME ET GOMORRHE ou le droit à la différence, Sherbrooke (Canada) : Éditions Théosis, 2005.


Le progrès de ce travail dépend maintenant des publications de nouvelles éditions critiques occidentales pour les auteurs concernés. Notre sujet, loin d'avoir été le sujet tabou qu'on a dit trop souvent, est, au contraire, partie intégrante du socle de notre culture – soit les œuvres historiques, littéraires et philosophiques, admirablement claires, de la civilisation gréco-latine.

Ce corpus permet donc de se faire une première idée de l'impact, de l'importance et de la nocivité du christianisme relativement aux libertés, des lexiques grec et latin de l'amour masculin, du statut juridique et moral de cet amour, de la forte intertextualité rencontrée. À la suite de K. J. Dover, (1989, p. 16), j'ai pris le parti de transposer en italique certains hellénismes et latinismes.


Aucun commentaire: